Une cathédrale de calcaire et de vide

C’est depuis Rougon que l’on saisit enfin l’ampleur et la profondeur véritable des gorges du Verdon, là où cette cathédrale de calcaire et de vide dévoile soudain des dimensions exceptionnelles, des paysages à couper le souffle. Depuis le belvédère du Point Sublime, on contemple la démesure de l’entrée du Grand Canyon : un chaos de falaises érigé là sans compter la hauteur ni la quantité de roche nécessaire, semble-t-il, et c’est un irrépressible sentiment de vertige qui s’empare de notre colonne vertébrale tandis que le regard tente d’évaluer la hauteur des parois immenses du Couloir Samson

Aux sources de l’escalade moderne

Cela paraît logique, alors, que les vautours aient été réintroduits ici, tout comme les grimpeurs, et on imagine aisément que la qualité du rocher calcaire de l’ère jurassique constitue un refuge privilégié pour les uns, et une variété de préhensions et prises de toutes sortes pour les autres.

On doit au Verdon une bonne part du développement de l’escalade moderne, durant les années 70 et 80, mais on peut aussi aisément imaginer les pionniers de l’escalade des 60’s partir à l’assaut des parois inexplorées du Couloir Samson, mousquetons et moustaches au vent, avant qu’ils ne découvrent que la mythique falaise du Duc (eh oui, les falaises ont des noms), n’est qu’une partie émergée du Grand Canyon, où le défilé des falaises de l’Escalès, qui lui fait face, dessine la rive droite des gorges sur plusieurs kilomètres et la promesse de centaines de voies d’escalade: autant d’itinéraires grandioses en quête de sommets, une multitude de lignes imaginaires tracées au-dessus du vide incommensurable…

Vous avez dit aquatique ?

Si le Verdon est un canyon, alors c’est au pied du Couloir Samson, que son accès est le plus aisé, puisque la route du belvédère (du même nom) mène jusque là, et permet de se jeter à l’eau sans trop d’efforts: équipés de néoprène et autres accessoires pour la circonstance, le parcours est idéal pour l’initiation au canyoning aquatique, puisqu’aucun ressaut ne nécessite l’usage de cordes.

La rivière esquisse ici un itinéraire dicté par le courant, les rochers, falaises et autres embâcles liées aux crues de la rivière, et on descend le Verdon en nageant dans les rapides, en se laissant flotter parfois. Et puis, si la profondeur de l’eau et le courage sont suffisants, on grimpera sur ce rocher, et puis celui-là, peut-être, – un peu plus haut-, pour sauter enfin dans l’eau couleur d’émeraude, à la recherche de ce frisson tant convoité.

Où se trouve Rougon ?

La commune de Rougon est située dans les Alpes de Haute Provence sur la rive droite des gorges du verdon, à mi-chemin entre Castellane et La Palud Sur Verdon.

Comment y aller

Depuis Riez, prendre la RD 952 en direction de Moustiers et poursuivre votre route en direction de Castellane, après La Palud sur Verdon, pour un temps de trajet de 1h15 à 1h30 en fonction de la saison. Comptez environ 2h depuis Nice et 2h30 depuis Toulon, Aix-en-Provence et Marseille.


Que faire à Rougon ?

  • Boire un café / manger une glace à l’Auberge du Point Sublime en se moquant (gentiment) des touristes qui admirent l’entrée des gorges depuis le belvédère en faisant des selfies
  • Faire un selfie depuis le Point Sublime face au Couloir Samson
  • Grimper pour admirer les vautours de plus près
  • Prendre la navette du sentier Martel que vous cherchiez à La Palud
  • Faire une sortie de canyoning aquatique avec ROCKSIDERS
  • Boire un breuvage rafraîchissant et manger à la Crêperie de Rougon
  • S’inscrire à une sortie de rafting pour observer de véritables spécimens de dreadlocks
  • Reprendre la route des gorges en écoutant The Sky Is Fallin’ de Queens of the Stone Age, à fond, dans la voiture

Et après, on va où ?

  • Retournez faire le plein d’essence à La Palud avant qu’il ne soit trop tard
  • Allez faire un saut dans l’eau turquoise du lac de Sainte Croix
  • Cherchez l’étoile de Moustiers, et profitez de la dolce vitta, made in Provence
Réservez en ligne !